Bon sang j'suis en retard!

mardi 25 juin 2013

Une visite à l'église des Iffs

L'Eglise Saint-Ouen des Iffs 

Remaniée à plusieurs reprises, l'église des Iffs date du milieu du 15e siècle (porte Ouest, gros oeuvre du ras sud, et sa porte...).

Comme beaucoup d'églises ou cathédrale de l'Europe du nord, elle a une forme en double transept c'est à dire qu' elle a un plan en croix de Lorraine.

Le premier transept est constitué des deux chapelles qui sont accolées au choeur.

A la fin du 15e siècle, la famille de Laval reconstruit la nef, édifie la chapelle Saint-Yves, construit le porche ouest.
Les vitraux datent du milieu du 15e siècle, ils seront repris dans la première moitié du 16e par Michel de Bayonne

L'ancien clocher de charpente à l'ouest qui portait la date de 1587 a été remplacé en 1867 par un clocher pignon de style néo-gothique cornouaillais dû a l'architecte Arthur Regnault.




Un bien curieux bénitier en granite daté de 1458 composé d'une cuve octogonale. En frise on y trouve un lapin musicien, une fleur de lys, u,e hermine , une feuille de chêne, un marronnier, une trompette et un renard.

Voyons les Vitraux



Chapelle de Montmuran, sur le mur nord, l'enfance du Christ (Nativité, Circoncision, Présentation au Temple) ; vie de la Vierge (Présentation de la Vierge au Temple, Assomption) en 5 scènes, lecture de gauche à droite et de bas en haut.




Vitrail de la chapelle de Montmuran, mur est, l'adoration des Rois mages vers 1530




Vitrail à 4 lancettes et tympan ajouré

cycle narratif : Passion (Entrée à Jérusalem, Expulsion des marchands du Temple, sainte Marie-Madeleine : dévouement, trahison : Judas, Lavement des pieds, Cène, Jardin des oliviers, Baiser de Judas, Jésus devant Anne, Jésus devant Caïphe, Jésus devant Hérode, Dérision du Christ, Flagellation du Christ, Couronnement d'épines, Jésus devant Pilate, Montée au Calvaire, Jésus cloué sur la Croix, Calvaire, Descente de Croix, Mise au tombeau) ; en encadrement (arcature, époque Renaissance) ; Jugement dernier (en majesté : Les cinq plaies, séparation : Archange, démon biblique)




Description : lecture de gauche à droite et de bas en haut : passion dans les lancettes, jugement dernier dans le tympan ajouré, dans les arcs des lancettes une sainte Martyre et un saint chevalier portant un étendard avec la lettre a (Saint Adrien ?) sont sans doute les patrons du couple de la famille de Laval, donateur du vitrail.








Ajouter une légende





chapelle Saint-Yves, mur nord

Sainte-Suzanne au bain






scènes (accusation : adultère, sainte Suzanne, vieux, en encadrement : arcature, époque Renaissance) ; bain : malveillance ; bain : poursuite ; accusation : adultère ; arrestation ; sentence : vieux ; grâce : Daniel ; déposition : vieux ; interrogatoire : vieux ; châtiment judiciaire : vieux ; supplice : vieux ; lapidation : vieux


lecture de haut en bas avec des inversions chronologiques ; dans le réseau au centre sainte suzanne et ses servantes, en encadrement l'épisode du bain et dans les lancettes en 9 épisodes l'accusation et le jugement.


















chapelle saint-Yves, mur ouest

saint Yves de Tréguier (jugement, pauvre : rouleau, Coligny Gaspard de : représenté en, riche, monnaie) ; emblème (hermine : Bretagne, ange : portant : armoiries, ordre de Saint-Michel) ; en encadrement (décor d'architecture, tenture, époque Renaissance)











L'amiral de Coligny











Verrière recomposée formée du remontage de la scène de la Transfiguration réalisée vers 1520, de la scène de la décollation de saint Jean-Baptiste vers 1530 et des panneaux exposant les armoiries des Montmorency-Laval qui a l'origine se trouvaient dans la maîtresse-vitre

photos JM Bergougniou


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire